Le labo-junior

“En quête de voix” se propose de mener une réflexion interdisciplinaire sur la représentation des voix des autres. Notre laboratoire est né du désir de faire dialoguer plusieurs disciplines autour d’une question commune et des enjeux poétiques, éthiques et politiques qu’elle implique. En philosophie comme en histoire, en littérature comme en géographie, la prise en charge de la voix d’autrui – en particulier des voix inaudibles dans l’espace public – est en effet un enjeu majeur des recherches contemporaines.

Notre approche repose sur le constat d’une porosité toujours plus grande des frontières entre littérature et sciences humaines et sociales : non seulement les écrivains contemporains s’emparent des outils des sciences sociales, mais les sciences humaines et sociales se renouvellent aussi au contact de la littérature, à la fois dans le choix de leurs objets et dans l’écriture même. Les recherches s’attacheront à croiser différentes perspectives sur les notions de « témoignage », de « voix », de « parole » ou de « récit de vie », pour mieux saisir la place qu’elles occupent aujourd’hui tant dans les pratiques artistiques que dans la recherche scientifique.